03 87 75 59 67

Home » Actualités » Equité = Inégalité, dorénavant Equité = Inégalité + Injustice!!

Equité = Inégalité, dorénavant Equité = Inégalité + Injustice!!

Première année des promotions PPCR
L’injustice érigée en principe !

 

FO l’a dit et redit à l’envi : PPCR est un système injuste fondé sur l’arbitraire et le clientélisme.
La capa des certifiés du 19 décembre l’a démontré encore une fois.

Quelques étapes de cette capa.

– Tous les collègues qui ne pouvaient pas bénéficier d’une bonification d’ancienneté d’une année complète au 1er septembre 2017 ont été d’office exclus du dispositif, quelles que soient leur notes !
Exemple : un collègue très bien noté, promouvable à l’ancienneté le 15/08/2018 ne peut pas bénéficier de la BA, car cela le ferait passer le 15/08/2017, donc avant le 01/09/2017, jour de l’application de PPCR.
Il passera donc à cette date du 15 août 2018 à l’ancienneté, se faisant de ce fait « dépasser » par de nombreux collègues moins bien notés qui eux ont eu la chance d’être promus avec cette année de bonification pendant l’année scolaire 2017/2018.

– En principe, tous les collègues qui avaient une note pédagogique antérieure au 01/09/2013 auraient dû être inspectés l’an dernier. Certains pourtant ne l’ont pas été. Pour plusieurs cas, le rectorat n’est d’ailleurs pas en mesure d’expliquer pourquoi. Il n’exclut pas que l’erreur puisse provenir d’eux… (liste incomplète fournie à l’Inspection en décembre 2016 par exemple).
Ces collègues sont évidemment potentiellement lésés (leur note aurait probablement été réévaluée), et certains au moins auraient pu bénéficier de la bonification d’ancienneté.
Réponse du rectorat (traduction, mais le sens y est !) : on ne change rien, tant pis pour eux, il y a toujours eu des erreurs.

Notons en passant que d’autres collègues ont été inspectés l’an dernier « à tort » (dernière inspection trop récente). Certains ont même été notés (d’autres non). Mais quoi qu’il en soit, cette note n’est pas prise en compte pour l’avancement de cette année.

Rappelons que l’an dernier, méthode ayant reçu l’aval de tous, les collègues ayant des retards d’inspection d’au moins 5 ans se sont vu attribuer une note pédagogique réévaluée (remise à sa place relative dans la grille des notes pédagogiques de l’échelon atteint par le collègue). Ce qu’on a appelé le « prêt de points ».
Cette année, pas question !

Quand on sait que le système PPCR est censé fonctionner sans note… la première année de son application se traduit par l’utilisation des notes, mais de plus de deux ans d’âge !
Tant pis pour les collègues qui n’ont pu être notés…

Cerise sur le gâteau : les reliquats.
Depuis toujours, le nombre de promotions accordées par échelon, en application des quotas -30% par exemple- ne correspond qu’exceptionnellement à un nombre entier. Il y a très souvent des reliquats à chaque échelon : 0,3 à tel échelon + 0,6 à tel autre… Antérieurement, quand le total des reliquats donnait mettons 3,2… la capa attribuait 3 promotions supplémentaires en choisissant les collègues (et donc l’échelon) dont la promotion paraissait la plus opportune.
Là, dans ce système restreint où seuls deux échelons (l’accès aux 7ème et 9ème) étaient concernés par la bonification, cela donnait concrètement deux reliquats de 0,9, soit 1,8 promotion perdue.
Le rectorat, sur directive du ministère, a refusé d’attribuer une promotion supplémentaire.
Il n’y a décidément pas de petite mesquinerie !

L’équité a été largement évoquée par la Directrice des Ressources Humaines dans cette capa pour justifier des décisions plus que discutables.
On le sait, équité est un terme à la mode dont la signification est bien souvent inégalité.

Maintenant c’est sûr, équité a pris une dimension supplémentaire… c’est l’injustice !

One Responseso far.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *